(Risques) La newsletter #2

- À copier... Sensibiliser à la montée des océans
- À voir... Tous inondables ?
- À télécharger... Papi Padebol
- À lire... Le tsunami du Lac Léman
- À lire... Guide sur le Fonds Barnier
- À lire... Gestion des déchets post-catastrophe
- À photographier... Le trait de côte en Bretagne

Newsletter UR CPIE Hauts-de-France
si vous ne lisez pas correctement ce message, cliquez ici
vendredi 26 avril 2019
À copier... Sensibiliser à la montée des océans
 
En Écosse, deux artistes ont sensibilisé aux conséquences de la montée des eaux en disposant une bande lumineuse dans un petit village côtier. Une manière créative et impactante de montrer les conséquences du réchauffement climatique.
La montée des eaux n’est pas un mythe. La fonte des glaces a été multipliée par 6 depuis 1992 et laisse un avenir peu radieux aux villes côtières. On estime que nombre d’entres elles pourraient se retrouver immergées d’ici 2500 si rien n’est fait, parmi lesquelles on retrouve Nantes, La Rochelle et Bordeaux pour n’en citer que quelques unes en France.
La raison de cette montée des eaux est régulièrement pointée du doigt : le réchauffement climatique engendré par les activités de l’Homme. Et si les sensibilisations ne manquent pas, celle que l’on a détectée pour vous aujourd’hui est assez étonnante, car elle utilise l’art pour nous faire réfléchir de la plus efficace des manières.On la doit à deux artistes finlandais, Pekka Niittyvirta et Timo Aho, qui se sont rendus sur l’île de North Uist à Lochmaddy en Écosse. En accord avec les habitants du village, ils ont ainsi pu dévoiler leur projet baptisé Lines (57° 59′ N, 7° 16’W) et qui consiste à dresser une ligne lumineuse qui indique le futur niveau de l’océan si rien n’est fait.Plusieurs lignes ont même été installées : on en retrouve dans des champs pour montrer l’impact que la montée des eaux aura sur la Nature mais aussi autour des bâtiments pour dévoiler de manière assez terrifiante la fin de toute présence humaine en ces lieux.
Lire la suite...
 
À voir... Tous inondables ?
Le magazine "Envoyé spécial" du jeudi 21 février 2019 (disponible en replay) propose un reportage qui, sans faire dans la nuance, met en lumière la complexité liée à l'aménagement en zone inondable. Il nous oblige à nous réinterroger sur la culture du risque, la préparation et l'anticipation de la gestion de crise.
Lire la suite...
 
À télécharger... Papi Padebol
Ce livret pédagogique permet de suivre Paul et Léa, qui séjourneront chez leur Papi Padebol pendant les vacances. Ils découvrent comment leur grand-père a vécu les différentes inondations du territoire, comment les acteurs locaux se sont organisés  et quels sont les bons comportements à adopter.
Lire la suite...
 
À lire... Le tsunami du lac Léman
Au printemps 2010, les scientifiques Stéphanie Girardclos et Katrina Kremer tombent par le plus grand des hasards sur la trace d’un glissement de terrain sous-lacustre ayant provoqué un raz-de marée de 13 mètres de haut sur le lac Léman.
Lire la suite...
 
À lire... Guide sur le fonds Barnier
Merci à l'EPTB Oise-Aisne d'avoir signalé dans un tweet récent la parution de ce guide très intéressant permet de faire un point sur les actions éligibles, les conditions d’octroi et les taux. Tout d’abord, nous rappelons que la condition incontournable est qu’un PPRN soit prescrit ou approuvé sur le territoire bénéficiaire.
Lire la suite...
 
À lire... Gestion des déchets post-catastrophe
Afin de donner des outils pour la prévention et la gestion des déchets issus des catastrophes naturelles, cette publication du Cerema conçue à partir de retours d'expériences présente les étapes à suivre et propose des fiches d'application pour mettre en œuvre une stratégie de gestion efficace.
Lire la suite...
 
À photographier... Le trait de côte en Bretagne
C'est une première française en matière de prévention des submersions marines, à Graves (Morbihan), chacun peut, via son smartphone et le dispositif CoastSnap, prendre un cliché du trait de côte. Très utile pour l'observatoire géosciences marines à l'Université de Bretagne sud.
Lire la suite...
 

Vous avez une information sur les risques naturels à faire passer ?
Vous avez une question ?

URCPIE des Hauts-de-France - contact@cpie-hautsdefrance.fr - 03.23.80.03.02

   

Vous souhaitez vous désabonner : cliquez sur ce lien

« Il se pourrait bien que dans le futur, la principale vulnérabilité des sociétés soit justement son incapacité à inventer une culture sociale, adulte, démocratique, ouverte et pas seulement technique du risque. »
Jacques THEYS, sociologue.

Cette phrase résume l'angle d'approche des CPIE de Picardie sur la question des risques majeurs. Notre volonté est d'améliorer l'information préventive pour diminuer la vulnérabilité des sociétés.

 

nature_img5

PUBLICATIONS

Les pieds dans l'eau - vidéo

Les Cahiers de l'eau n°10 "Les inondations : connaître leurs caractéristiques, leurs impacts sur les sociétés et les leviers pour agir"

Topo-guide "Sur les traces des inondations"

person_img

URCPIE des Hauts-de-France

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

CONTACT